lundi 27 janvier 2014

mardi 21 janvier 2014

Atelier musique trad' à danser

Un atelier de musique traditionnelle à danser va débuter au Centre Culturel et de Loisirs du Vigan. Il se réunira le dernier vendredi du mois de 20 h15 à 22 h 00, en salle 1.

Comme l’indique son responsable Hubert Thouroude, il est ouvert à tous les musiciens, dans un esprit de partage et de convivialité et se veut une rencontre musicale autour de la « musique trad » des régions de France.

« Participer à ce nouvel atelier du Bourilhou, c’est venir pratiquer un instrument, ou bien sa voix, avec ses mélodies et repartir avec d’autres ».

L’atelier est ouvert à tous et gratuit. Seule la carte annuelle du Bourilhou sera demandée pour participer à cet atelier.

Pour tous renseignements téléphoner au 06 33 78 07 94.

Rappelons qu’un atelier de danses traditionnelles se réunit déjà au Bourilhou le deuxième vendredi du mois dans la salle du rez-de chaussée ( salle n°1)

samedi 18 janvier 2014

Caches huguenotes aux XVIIe et XVIIE siècles

Samedi 25 janvier à 17 heures au Centre Culturel et de Loisirs « le Bourilhou », du Vigan, Elisabeth Hébérard, présidente du Groupe Alésien de Recherche Archéologique (G.A.R.A.), association faisant partie de la F.A.H.G., commentera un diaporama sur « Les caches huguenotes aux XVIIe et XVIIIe siècles ».

Du Piémont cévenol jusqu’au littoral, le territoire a gardé secret l’existence du protestantisme dans nombre d’endroits reculés. La clandestinité du culte réformé et la traque de ses pratiquants furent la conséquence de la Révocation de l’Edit de Nantes en 1685, le pouvoir royal impose alors une religion d’Etat le « catholicisme » !

Les reliefs gardois escarpés et la végétation épineuse ont offert des lieux de repli, bois, champs, monts et garrigues, combes, grottes et bergeries… ont accueilli les assemblées de prière, les prédicants pourchassés puis les groupes camisards.

Le diaporama vous montrera les principales caches, reliées aux évènements qui ont jalonné ces périodes d’affrontements tragiques entre les deux religions.

vendredi 17 janvier 2014

« Quelle santé » au Club Théâtre

Le club Théâtre de Boulevard du Bourilhou, et sa troupe de dix acteurs, est en train de préparer une pièce de théâtre de René Bruneau « Quelle santé », qui sera donnée à la Salle Jeanne d’Arc, le samedi 12 et le dimanche 13 avril.

Rappelons que cet atelier, créé en septembre 2013, est dirigé par Didier Demurger.

Renseignements au 06 52 51 52 09

Caches et grottes huguenotes

Elisabeth Hébérard sera une des prochaines conférencières des manifestations culturelles organisées par le Bourilhou.

En effet le 25 janvier, elle viendra à 17 heures présenter « Caches et grottes huguenotes », dans la période 1629 - 1704, c’est-à-dire de la Paix d’Alès à la période des Camisards.

Rappelons qu’Elisabeth est la présidente du Groupe Alésien de Recherche Archéologique (G.A.R.A.), association faisant partie de la FAHG, fédération gardoise qui compte depuis quelques jours une trente-huitième association ; celle des Amis du Vieux Brignon.

Documents sur la Guerre 1914-18

Notre ami Hervé Garin, trésorier-adjoint du Bourilhou, s’est chargé de rassembler des documents sur la première Guerre Mondiale ou est prêt à rencontrer des personnes pouvant être intéressés par cette période du début du siècle dernier.

Conférences, films, expositions pourraient être organisés cette année ou l’année prochaine.

Prendre contact avec lui au 04 67 27 52 58 ou par @mail :  herve.garin

On recherche des footballeurs vétérans

Il est possible que le club des footballeurs vétérans du Bourilhou s’arrête de fonctionner.

En effet, faute de joueurs, le club lancé à la fin du siècle dernier par le président actuel du Centre Culturel et de Loisirs et Max Dupont, pourrait arrêter ses activités.

Pour tous renseignements et inscriptions s’adresser au 06 87 10 22 00.

dimanche 12 janvier 2014

Un film sur le Québec

Samedi 18 janvier à 17 h 00 au Centre Culturel et de Loisirs « Le Bourilhou » du Vigan, le reporter et cinéaste Claude Poret nous propose un film sur le Québec de la « Belle province » au « Grand Nord », dans le cadre des grands reportages d’ « Images du Monde ».

Le Québec, trois fois la France et ses 7 millions d’habitants, est un des derniers jardins de la planète.

Claude Poret a tourné ce film pendant trois ans, avec ses amis québecois.Il a tenté de capter tous les aspects de ce pays qui naît avec l’hiver et qui renaît avec l’été.Il nous fera découvrir les espaces immenses peuplés de caribous et de millions d’oiseaux, l’appel de la forêt, la trappe et les trappeurs, la conquête du grand Nord, la Baie James, l’une des dernières régions vierges du globe et ultime destination des amoureux de la nature, les pompiers du ciel aux commandes de leurs avions-citernes, en lutte contre les feux de forêts…

On survolera la Gaspésie, le fjord de la rivière Saguenay, le fleuve Saint-Laurent avec ses glaces en hiver. On participera à la vie quotidienne des Québécois. Ce sera pour nous un prétexte d’apprécier cet accent si agréable à nos oreilles et à nos cœurs.



Entrée : 5 euros et 3 euros sur présentation de la carte d’adhérent du Bourilhou.

On pourra aussi gagner des entrées gratuites aux prochaines conférences proposées par le Bourilhou.

mardi 7 janvier 2014

Aux origines de nos noms de lieux

Le panneau routier annonçant l’entrée dans Molières-Cavaillac, près du Vigan.
La toponymie ou l’étude de nos noms de lieux ou toponymes, une science annexe de l’archéologie, nous permet de connaître l’origine des noms donnés à des localités, montagnes ou rivières. Dans toponymie, il y a le grec « topos » lieu et « onoma » nom.

Le 1er février prochain à 17heures au Bourilhou, Paul Fabre, un ancien professeur de l’université Paul Valéry de Montpellier, viendra au Vigan nous parler de toponymie, en nous présentant son ouvrage, paru en 2009, aux éditions Bonneton le « Dictionnaire des noms et lieux des Cévennes ».

L’auteur, qui habite Alès, participe fidèlement chaque année au Printemps du Livre, des Médias et des Arts et devrait être présent encore le 1er mai 2014 à la onzième édition de cette manifestation littéraire, qui a attiré beaucoup de monde l’année dernière, à la salle Jeanne d’Arc, étant jumelée avec « La Main Verte » au Château d’Assas.

Paul Fabre nous fera découvrir l’origine des noms de lieux des Cévennes et en particulier, ceux de notre secteur des Cévennes méridionales.

L’ensemble de ses travaux en toponymie lui valut en 1999 d’obtenir le prix Albert Dauzat (autre grand spécialiste dans ce domaine), décerné par La Société Française d’Onomastique.

Ainsi nous apprendrons, en écoutant le conférencier ou après avoir lu son ouvrage, vendu au prix de 10 euros au Pouzadou (ou que l’on pourra se procurer sur place, à la conférence), que Molières –Cavaillac, a comme origine le mot occitan molièra, qui signifie terre humide et que Cavaillac vient d’un nom d’homme gallo-romain Caballius, avec son suffixe –acum.

Un article rédigé dans le numéro 2 de Patrimoine 30 en 1999 ( aujourd’hui épuisé), par le directeur de la revue, nous avait signalé que des fragments de céramique sigillée des ateliers gallo-romains de La Graufesenque, près de Millau, avaient été mis au jour, il y a quelques années, en creusant les fondations d’une maison de Cavaillac et qu’un domaine gallo-romain a pu exister à cet endroit.

Selon le spécialiste de ces céramiques, l’Aveyronnais Alain Vernhet, ces fragments de vases découverts, datés du Ier siècle de notre ère, ont pu être l’œuvre des potiers Mercator, Senicio, Senilis ou Sulpicius, qui fabriquèrent cette vaisselle de luxe, exportée dans tout l’Empire Romain, dans les années 70/80, après J-C. Certains tessons pourraient être plus tardifs et appartenir à des céramiques du centre de la Gaule, des ateliers de Lezoux.

Un autre site a pu exister en amont du village d’Arre, à la Fouzette, où des fragments de vases, avaient été trouvés par le regretté Jacques Brun d’Arre, à proximité de sa maison d’habitation.

Les deux sites ont pu être reliés entre eux par la voie des Rutènes qui traversa tout le Pays Viganais, et notamment Le Vigan ( Avicantum), reliant Nîmes aux ateliers de potiers gallo-romains de La Graufenque, alors Condatomagus ( le marché du confluent du Tarn et de la Dourbie).

Sur les origines du Vigan, voir l’article paru dans le numéro 27 (avril 2012) de Patrimoine 30, la revue de la Fédération Archéologique et Historique du Gard ou l’ouvrage « De la Préhistoire à l’Histoire en Pays Viganais », un livre édité à compte d’auteur, en petit nombre, paru en 2007 (malheureusement épuisé aujourd’hui).

dimanche 5 janvier 2014

Conférence sur le Québec

Les conférences mensuelles du Bourilhou reprennent le samedi 18 janvier à 17h00.

Claude Poret, reporter et cinéaste d’Images du Monde, nous proposera un film sur le Québec de la « Belle province « au « Grand Nord ».

Un reportage humain et vivant sur cette province francophone du Canada.

Atelier Danse des 5 rythmes

L’atelier mensuel de la Danse des 5 Rythmes se réunira jeudi 9 janvier de 12h00 à 14h00, en salle 11, au Bourilhou.

N’oubliez pas votre eau et une tenue légère et confortable.