mardi 19 juillet 2016

Une mémoire mise au jour

Comme des archéologues qui découvrent, lors d’une fouille, des objets du passé, les membres du Comité de Mémoire du Pays Viganais 1914-1918 ont mis au jour une centaine de documents photographiques, d’un passé à jamais révolu, dans l’exposition qu’ils présentent depuis lundi dernier jusqu’au 31 juillet, dans la salle municipale du Temple d’Aulas. Baptisée « Causses et Cévennes viganaises au début du XXe siècle », cette exposition est le résultat d’un collectage de photographies anciennes, en noir et blanc, retrouvées dans vingt-six localités de notre région, à la fois cévenole et caussenarde. Rappelons que le comité de mémoire est composé de sept associations dont le Bourilhou, dans lequel le Centre Culturel est représenté par son vice-président Hervé Garin.

Avec ses amis du comité Jean-François Zorn et Marie Christine Carré, Hervé Garin a présenté cette exposition lundi  à 17h00, au cours de son inauguration, en présence de Jean Boulet, maire d’Aulas, de Roland Canayer, président de la Communauté de Communes et de Sylvie Arnal, première-adjointe au Maire du Vigan. Le territoire illustré par les photographies couvre, au centre, l’actuelle Communauté de Communes du Pays Viganais, à l’est, une partie de la Communauté de Communes des Cévennes gangeoises et suménoises et au nord, une partie de la Communauté de Communes Causse-Aigoual-Cévennes…

Tous les aspects physiques et humains sont représentés dans cette exposition de photos du début du siècle dernier. On y voit des soldats, des habitants, des enfants et des adultes. Certains y reconnaîtront des ancêtres ou des amis aujourd’hui disparus. Les industries locales et leur architecture, les activités agricoles, le réseau routier, le chemin de fer sont représentés. Rappelons que la ligne de chemin de fer traversa notre région des Causses et des Cévennes dès 1874 et fut prolongée jusqu’à Tournemire-Roquefort en 1896 ! Durant la Première Guerre Mondiale, la voie servit au transport des soldats vers le Front ainsi que les animaux réquisitionnés, chevaux et mulets… Signalons aussi que ce ramassage de documents commença il y a quelques années dans le cadre de l’atelier « Mémoire vivante du Pays Viganais » dirigé par René Mouysset, un atelier toujours présent  dans la liste des activités offertes chaque année au Centre Culturel du Vigan.

Avant de remercier les organisateurs de cette exposition, Jean Boulet fit observer une minute de silence en hommage aux victimes de l’attentat de Nice.

Environ cinquante personnes participèrent à cette inauguration. Cette exposition de photographies anciennes peut être visitée tous les jours jusqu’au 31 juillet de 17h00 à 19h00.
À la fin novembre, le Bourilhou proposera une conférence et une exposition sur « Les Forts de la Bataille de Verdun ». L’exposition aura lieu du samedi 26 novembre au vendredi 16 décembre à la Maison de Pays du Vigan de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00 (jours ouvrables) et la conférence le samedi 26 novembre à 17h00 au Centre Culturel et de Loisirs. Elle sera présentée par Charlie Vertonghen, qui est aussi le réalisateur de l’exposition.

Ces deux manifestations seront proposées par le Bourilhou, dans le cadre de ses animations annuelles  avec le concours du Comité de Mémoire  du Pays Viganais 1914-1918.

mardi 5 juillet 2016

Fermeture du Bourilhou

S’alignant sur les vacances scolaires, le Bourilhou sera fermé le mardi 5 juillet en soirée. Les cours reprendront le lundi 5 septembre.

La réunion des responsables de début d’année aura lieu le vendredi 2 septembre à 20h30, au Centre Culturel et de Loisirs.

Ce sera la réunion la plus importante de l’année avec l’assemblée générale prévue le 9 décembre.

Présence indispensable de tous les responsables d’ateliers du Bourilhou, nouveaux et anciens.

lundi 4 juillet 2016

« Avise le loto », un nouveau livre de René Domergue

Notre ami, René Domergue, un auteur fidèle de notre Printemps du Livre, des Médias et des Arts, vient de publier, après « Avise la pétanque », « Avise le loto » ou 90 balotes concernant le loto et des centaines de commentaires en Languedoc, Provence… et dans le monde et en particulier en Russie et dans les pays anglo-saxons. Dans cet ouvrage de 170 pages, illustré par Eddie Pons, l’auteur, originaire de Montpezat, nous présente le vocabulaire, les commentaires ou expressions utilisés par l’annonceur ou « nommeur » ou par les participants de  ce jeu, (très prisé surtout en fin d’année), à l’annonce des « balotes », ces boules numérotées. Ces commentaires peuvent être en « patois » (en langue  occitane pour les puristes), ou ont trait aux départements, à leurs spécialités ou encore à la vie quotidienne.  René fait aussi référence aux expressions utilisées en Russie, où ce jeu a aussi du succès et  chez nos amis d’Outre-Manche, où, appelé « bingo », on ne gagne pas des jambons ou filets garnis, mais de l’argent !

Recueillis par l’auteur en Languedoc, Provence et Catalogne,  au cours des séances de loto, ces commentaires sont annoncés sur le ton de la plaisanterie. Comme le dit René dans son introduction, en bon sociologue, « La chanson de variété, le football et le rugby, le cinéma et animateurs de télévision… sont des supports très sollicités. Une place importante est réservée à l’alcool,  à la scatologie bon enfant, et à la sexualité, sans oublier les moqueries à l’égard des forces de l’ordre »… L’histoire  et la géographie sont des domaines qui  ne sont pas oubliés, la religion est aussi mobilisée, la balote n° 2 pour le Pape Jean-Paul II ou 23 pour Jean XXIII ou 65 pour Lourdes et les miracles ! Quant à la balote n°75, elle correspond aux envahisseurs, aux voleurs de champignons, aux « doryphores », aux Parigots, à « la viande à moustiques », des commentaires peu flatteurs ou moqueurs envers nos amis de la capitale, qui s’appliquent en fait «  à tous ceux qui ne sont pas d’ici »,  des «  estrangers » dans le sens que leur donne l’auteur dans un ouvrage précédent « La parole de L’Estranger », une étude sur le thème de la vie sociale dans les villages du Midi et l’intégration des nouveaux arrivants. Pour les Lozériens ces « étrangers » sont les gens d’en bas ! 75, c’est aussi le PSG, Zlatan ou Ibra, avant-centre du Paris Saint-Germain. C’est aussi le Qatar. Nos amis footballeurs comprendront !

Ce sont des centaines de commentaires, correspondant aux 90 balotes que vous trouverez, dans cet ouvrage, vendu au prix de  de 18 euros et imprimé  aux presses de Mondial Livre. Un vocabulaire bien spécial, utilisé au cours de ce divertissement, qui appartient à notre culture populaire et  vernaculaire.

Cet  ouvrage est vendu en librairie.